idée reçue, affacturage, natixis
a.courtier Pas de commentaire

Dans la série idées reçues sur l’affacturage, la non-complémentarité entre l’affacturage et la banque (découvert bancaire). Nous vous répondons sur cette fausse idée.

L’affacturage est-il utile lorsque vous disposez déjà d’un découvert bancaire ?

Le découvert est une solution court terme largement utilisée par les entreprises françaises. En effet elle se situe juste derrière l’affacturage. Mais peut-on mettre en place de l’affacturage si l’on a déjà un découvert et est-ce vraiment utile ?

Les lignes court-terme bancaires sont une solution de financement qui permet de gagner de la quantité de financement rapidement. En effet, cette solution est adaptable à toutes les entreprises quelle que soit leur taille. La banque d’une entreprise va fournir une autorisation de découvert de 1 à 12 mois. Le montant maximum sera fixé par le banquier en fonction de la santé financière de l’entreprise. Souvent, ce sont les données bilantielles qui permettent de calculer le montant maximum autorisé. En effet c’est un crédit non adossé à un actif. Ce dernier point implique une limite dans l’utilisation du découvert.

Le découvert suffit-il ?

Un ligne bancaire suffit-elle à répondre aux besoins de l’entreprise ? bien souvent la réponse est non. Il permet certes de remédier à un décalage de trésorerie mais est toutefois plafonné. Ne pas oublier que le découvert est une somme que la banque octroie à l’entreprise. Il y a potentiellement un risque de perte en cas de défaillance de l’entreprise en question. Il est donc limité et peut même s’avérer très faible voir inexistant en cas de difficultés financières d’une société.

Le risque du découvert est qu’il est calculé sur des données bilantielles. En cas de mauvais résultats ou de complications financières, le montant de l’autorisation peut être revu à la baisse. De même, le banquier peut faire ce que l’on appelle une dénonciation de la ligne court terme et annuler le découvert. Le délai pour dénoncer une ligne de découvert étant de 60 jours, cela laisse peu de marge de manœuvre. Avec l’affacturage, cette problématique n’existe pas. Reposant sur un actif sous-jacent (les factures), votre entreprise sera toujours financée, tant que vous remettrez des factures à l’organisme extérieur (factor). Ainsi, l’affacturage ne risque pas de nuire à votre banque et n’aura aucun impact sur votre découvert.

En conclusion

Pour résumer, l’affacturage est un très bon complément au découvert bancaire. Il va permettre d’apporter de la quantité de financement supplémentaire. De plus, il permet de réduire la volatilité au sein de la trésorerie et permet donc de sécuriser et de renforcer les finances de votre société.

Par la rédaction Courtier Affacturage .fr

Estimation rapide et gratuite

Votre contrat d’affacturage

Vous souhaitez obtenir une estimation rapidement du gain de trésorerie et des coûts d’un contrat d’affacturage pour votre entreprise ?

Remplissez simplement le formulaire ci-contre et nous vous recontacterons très vite.

Grâce à ce formulaire, nous pourrons rapidement vous dire en fonction de votre activité, quelles sont les sociétés d’affacturage pertinentes pour votre contrat d’affacturage

De plus, grâce à votre chiffre d’affaires, nous pourrons estimer votre gain de trésorerie.

NOM et prénom*

Nom de ma société*

N° SIREN*

Code postal*

Chiffre d'affaires TTC par an*

Adresse mail*

Téléphone*