Affacturage coût
a.courtier Pas de commentaire

Depuis plusieurs années, l’affacturage s’est développé en France. Ce moyen de financement permet d’obtenir de la trésorerie plus rapidement grâce à l’intervention d’une société d’affacturage appelée factor. En effet, le factor va recouvrir vos créances clients en 24h, bien avant la date d’échéance de la facture donc. Cela permet alors d’éviter d’attendre les délais de paiement qui peuvent être relativement long: 30, 45, 60 jours voire plus. De par son développement après la crise de 2008, l’affacturage est devenu une méthode de financement courante ce qui fait que ses coûts sont désormais peu élevés. Comment calculer le coût de l’affacturage ?

Dans cet article, nous vous présentons :

Le coût de l’affacturage

Coût affacturage : la commission d’affacturage

La commission d’affacturage est le premier élément du prix. Elle rémunère le factor pour la gestion de vos factures qui comprend : le traitement, la vérification, la relance ainsi que le recouvrement de ces dernières.

Le coût de cette commission dépend de différents paramètres. C’est un pourcentage prélevé sur le montant des factures confiées au factor. Elle varie selon le secteur d’activité, la solvabilité des clients, le montant moyen des créances remises au factor, le nombre de factures remises.

Il existe également certains factors qui mettent en place un règlement forfaitaire principalement pour les TPE.

Coût affacturage : la commission de financement

Le second élément qui compose le prix global de l’affacturage est la commission de financement. En effet, elle correspond à un taux d’intérêt pour l’avance réalisée par la société d’affacturage. Cette commission peut être perçue comme les intérêts d’un prêt bancaire. Elle dépend de 3 choses: le montant de la créance, le taux d’intérêt EURIBOR et le temps séparant l’avance de l’échéance de la facture.

Pour la calculer, il faut effectuer le calcul suivant: taux EURIBO 3 mois + % du factor.

Le taux calculé doit être appliqué à votre encours de financement, et non au chiffre d’affaires.

Les frais annexes

Les frais annexes sont le dernier élément à intégrer au prix. Le montant de ces frais est peu significatif. Il correspond à l’ensemble des frais de dossier et frais internet. Les frais internet sont les frais de gestion en ligne : suivi des factures et de votre financement.

Etant donné qu’il s’agit d’un contrat, ces frais restent négociables.

Coût affacturage / découvert : comparaison

Tout d’abord, il est important de noter que ces deux méthodes de financement peuvent être utilisées simultanément. Il est alors possible pour une entreprise d’avoir souscrit un découvert tout en ayant un contrat d’affacturage et vice versa.

Le découvert

Le découvert est un moyen de financement relativement simple à mettre en place ce qui est un avantage. Cependant, le découvert est un produit risqué. En effet, votre découvert peut être remis en cause pour diverses raisons : sortie d’un mauvais bilan. De plus, votre banquier peut à tout moment couper votre ligne de découvert et exiger un remboursement de votre découvert.

L’affacturage

Contrairement au découvert, l’affacturage est un produit plus stable. En effet, il n’y a aucun risque de remboursement étant donné que le factor rachète vos factures. Aussi, la société d’affacturage ne s’intéresse pas à votre solvabilité mais à celle de vos clients. Alors, l’annonce d’une information financière ne remettra pas en cause votre contrat d’affacturage. Ainsi, tant qu’il y a de la facturation, le contrat d’affacturage ne peut pas être remis en question.

Quel produit est le plus avantageux financièrement?

En comparant le coût réel frais compris, l’affacturage est une méthode de financement moins chère que le découvert. En effet, la commission d’affacturage est inférieure à 1%, tandis que le taux d’intérêt concernant la commission de financement est compris entre 1 et 3%.

Contrairement au taux de découvert qui peut être compris entre 3 et 10%. De plus, il faut tenir compte du coût de mise en place qui est à financer tous les ans alors qu’en ce qui concerne l’affacturage, il n’existe pas de coût de renouvellement.


Article rédigé par les équipes de Courtieraffacturage.fr, une solution du groupe Arcalfia